A l’ouest, l’Embellie bio

Elle a pignon sur la place centrale et son marché couvert. A la Bernerie-en-Retz, en bord de mer entre Pornic et les Moutiers, en Loire-Atlantique, sa vitrine colorée inscrite dans un élégant cadre clair est aussi attirante et jolie que son nom, L’Embellie. A ses millefeuilles de papier, la maison ajoute un salon de thé.

Originaire de la région, Eloïse Boutin a créé cette librairie il y a sept ans. Ils sont quatre aujourd’hui, trois salariés – Eloïse donc, son compagnon Simon Sandré, Julie Raulet, ainsi qu’Aurélia Moal en qualité d’apprentie, à faire tourner la boutique pour le plus grand bonheur de la population locale et pas seulement.  

« Nous cherchions à ouvrir une librairie sur la côte ouest, sans avoir en tête un lieu précis, se souvient Simon. Et nous sommes tombés sur ce local qui était un vieux garage à l’abandon. Il y avait tout à faire et ça nous a beaucoup plu. » Objectif : marier l’offre d’une librairie généraliste avec les plaisirs d’une convivialité augmentée puisqu’à L’Embellie, hors temps de Covid, la clientèle profite, en terrasse comme à l’intérieur ainsi qu’à l’étage, du café et salon de thé. « Nous sommes aussi engagés écologiquement, poursuit Simon. De fait « L’Embellie » offre un choix consistant d’ouvrages dans ce domaine mais travaille aussi avec les producteurs bio et locaux. Elle organise également des « temps forts » . Ainsi, à l’automne, depuis trois ans, l’équipe s’appuie sur la Semaine de réduction des déchets européens » pour créer une animation sur ce thème.

Et sinon, quelques conseils maison ? Simon ouvre le ban en mentionnant un coup de cœur en BD, un genre qu’il affectionne  pour « Alt life » (de Thomas Cadène au scénario et Joseph Falzon au dessin, aux éditions du Lombard) dont le deuxième tome vient de sortir. « C’est une analyse de notre époque, une approche assez chouette de notre monde, tout en restant dans un univers de science-fiction. C’est vraiment un travail qui mérite d’être plus connu. » En romans, les enthousiasmes de Julie vont à deux ouvrages. « Encabanée » d’abord (de Gabrielle Filteau-Chiba aux éditions « Le mot et le reste ». « C’est un tout petit livre qui se passe dans le grand nord canadien. Une jeune femme quitte tout pour vivre dans une petite cabane. Elle le fait sur une saute d’humeur, pas du tout préparée à la survie. Elle a de l’humour, traite aussi de la question du désir, de ce qu’on a envie de faire de sa vie et ça fait énormément de bien. » Le second récit, publié en 1019, gravite dans un registre semblable. Il s’agit de « L’ arrachée belle », de Lou Darsan (aux éditions de la contre allée), « l’histoire d’une jeune femme qui devient nomade et va revivre autour de ses sensations tout au long de sa marche. »

A propos de marche, vous nous voyez venir : si vous passez par La Bernerie, que vos pas vous conduisent à « L’Embellie ».

« L’Embellie », 13, rue Jean Duplessis, 44760 La Bernerie en Retz. 02.40.82.48.04/ contact@embellie.org

0 commentaire
7 likes
Article précédent : Patte de veloursArticle suivant : Quand l’enfant disparaît

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter
Derniers Articles
Les articles les plus populaires
Archives