Poètes, s'il vous plaît !

  • Cocktail pour Cocteau

    Soixante ans que Jean Cocteau, l’académicien-poète aux cent visages, sa Belle, sa Bête, ses amours et sa difficulté d’être s’en sont allés un 11 octobre. Plusieurs ouvrages saluent sa mémoire, du plus modeste d’entre eux, signé Maïa Brami, d’une délicatesse infinie, au plus luxueux, publié aux éditions des Saints-Pères, somptueusement illustré et qui sort ce jour-même. En savoir plus

  • ON N’A PAS TOUS LES J0URS 40 ANS

    La poésie n'a pas d'âge, elle est au commencement du monde. Mais le Marché de la Poésie qui bat son plein Place Saint-Sulpice jusqu'à demain soir en a un: voilà quarante ans qu'il a quitté le port et que les voiles blanches de ses bateaux livres tiennent bon le cap sous le vent des mots. Entretien avec Yves Boudié, président et Vincent Gimeno-Pons, délégué général. En savoir plus

  • MUSES SANS FRONTIERES

    Sur le thème des frontières, le 25e Printemps des poètes, qui se clôturera ce lundi 27 mars, ne dure pas que 16 jours. Voilà qui serait bien malheureux. D’autant qu’au chapitre des bonnes nouvelles, il se dit chez les libraires que la poésie a repris du poil de la plume pendant les mois de confinement. Mieux, ce sont de jeunes lecteurs qui sont venus y boire à la source d’un renouveau. En savoir plus

  • La poésie vous saoule ? Laissez-le vous en enivrer !

    Il est acteur, il est écrivain, il aime cet autre corps de nous que sont les mots. Philippe Torreton publie, du 12e siècle à nos jours, une séduisante, novatrice et régénérante « Anthologie de la poésie française ». Vous vous demandiez ce qu’était un supplément d’âme ? Le voici. En savoir plus

  • Bosquet haut et fort

    Décerné dans les salons des éditions Gallimard, le très prestigieux prix de poésie Alain Bosquet est revenu cette année à deux auteurs singulièrement différents. L’américain d’origine ukrainienne Ilya Kaminsky procède par ruades. Le français Etienne Faure écrit comme on peint. Mais c’est toute la puissance de la vie qu’ils saluent l’un et l’autre. En savoir plus

  • Cherhal nous offre un bouquet d’eros

    Servi par la ligne simple et souple de l'illustrateur Simon Frankart, alias Petites Luxures, « Couleurs primitives » rassemble trente poèmes de Jeanne Cherhal qui célèbrent le désir et l’étreinte avec une infinie délicatesse et une délicieuse malice. En savoir plus

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter
Derniers Articles
Les articles les plus populaires
Archives