C’est pas grave, d’octo!

L’essayiste et éditeur Jean-Loup Chiflet, pour qui la vie a toujours été une histoire d’humour, signe un vif hommage à la condition d’octogénaire intitulé « Attention à la marche ! ». Et comme il a l’esprit d’escalier, ce livre malicieux est un via…tique d’éternelle jeunesse. Il méritait sa place dans la rubrique Coup de jeune!

On connaît la chanson de Brel : « Mourir, ce n’est rien, mais vieillir, ah ! vieillir ». A ces paroles de très vieux con de chansonnier dépressif, Jean-Loup Chiflet, révélé avec « Sky, My Use Bande » (il faudra que je vérifie comment ça s’écrit), rétorque que non, pas du tout et qu’il va lui faire savoir, à cette brêle, qu’avoir quatre-vingts piges, soit quatre fois vingt, soit huit fois dix, ne fait que signer une éternelle jeunesse et qu’il a encore de la fibre de bonheur, de rigolade et de bons mots, à dérouler.

A cette occasion, après avoir reçu pour son octo-anniversaire, soit le même âge que l’octopus, les hommages de ses amis rassemblés dans un volume de la prestigieuse collection des « Dictionnaires amoureux », l’intéressé publie son sept-cent-vingt-troisième ouvrage (« toujours le même livre » reconnaît-il) intitulé ‘Attention à la marche’.

Jean-Loup Chiflet
Jean-Loup Chiflet

Eh ben mon vieux ! Le résultat, habile biographie à vocation « auto-analysante » est à tomber par terre de malice et de pur enchantement avec, à chaque page ou presque, un florilège de citations la plupart du temps puisées dans les élucubrations périmées, attendu qu’ils sont tous pour la plupart morts, des traîne-savates les plus reconnus de la littérature. Parmi les vivants, je ne compte pas Renaud, qui est poète certes, beaucoup chanteur, mais que pour le reste on ne sait plus très bien.

De ces auteurs, Chiflet en a connu certains : pas La Bruyère, non, ni Chateaubriant, faut pas déconner non plus, et pas plus Sacha Guitry, auteur de cette forte pensée : « Les oiseaux et les vieillards affrontent chaque année le même problème : passer l’hiver ». Mais Georges Perec par exemple, rencontré sur la passerelle bloquée d’un avion. « Vous allez pouvoir écrire « L’avion, mode d’emploi » s’est exclamé Jean-Loup. Oui, « Attention à la marche » est un livre où Chiflet se cite aussi. On n’est jamais mieux cité que par soi-même, preuve que l’on est bien vivant. Et même jeune comme Abel Castel. Pas le rugbyman albigeois décédé à 86 ans en 2017 après avoir reçu dans sa carcasse tant d’ovales balles perdues, mais de cet humoriste qui a notamment déclaré : « La vieillesse est un naufrage… C’est surtout une inondation ». La citation attribuée à Brel n’est pas du tout marrante, je ne la citerai pas.

Les vieilles branches se portent bien
Les vieilles branches se portent bien

Tant qu’à vieillir comme un bon Bourgogne, les pages 136 et 137 sont gouleyantes. Elles alignent les preuves que l’âge ne fait rien à l’affaire.  On peut être jeune et faire des trucs de vieux. Et vice-versa. L’auteur rappelle au passage que Paul Nizan refusait mordicus de laisser dire que vingt ans était le plus bel âge de la vie. A l’inverse, l’exergue consacrée à une réflexion de J. M. G. Le Clézio est tout à fait « ehpadante » selon le mot de Chiflet : « Être jeune, c’est un peu répugnant… J’aimerais avoir quatre-vingts ans. Avoir toute la vie derrière soi : là on est vraiment libre… »

Page 89, un choix d’épitaphes donne la palme à Alphonse Allais : « Ci-gît Allais – Sans retour »

Enfin, tant qu’à vous recommander chaudement cet oct’opus pour l’hiver, commencez par les dernières pages ce qui, d’une certaine façon, n’est pas une mauvaise idée pour remonter le cours de la vie. Baguenaudez dans l’ « Octabulaire ». De Damart à Viagra en passant par la presbyacousie (qui n’est pas une province russe), ce n’est que du bonheur. Et comme disait Kafka, « le bonheur annule la vieillesse. »

« Attention à la marche! », de Jean-Loup Chiflet, éd. Bouquins, 162 pages, 17€

Lire également: Le “Dictionnaire amoureux de l’humour” de Jean-Loup Chiflet reparaît dans la collection de poche “L’abeille” des éditions Plon, 717 pages, 13€

0 commentaire
10 likes
Article précédent : Chienne, louve, faune et FloreArticle suivant : C’est proustement bien (et beau) !

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter
Derniers Articles
Les articles les plus populaires
Archives